livres

Rhinocéros contre éléphant n°pi, couverture

19 x 25 cm
120 pages en noir & blanc & bichromie
couverture souple
ISBN : 978-2-84841-005-1
Paru en juin 2006, disponible
16€

Rhinocéros contre éléphant n°pi

Collectif

Au sommaire : Claude Amauger, Alex Baladi, Jean-Michel Bertoyas, Reymond Bravo, Ivan Brun, Hervé Carrier, Jean-Luc Coudray, Laure Del Pino, Valérie Dupin, Madani El Hariri, Fafé, Sylvie Fontaine, Philippe Grammaticopoulos, Hoël, IBN aL RabiN, Arnaud Lesage, Guillaume Long, Aurélien Maury, Lucas Méthé, Samuel Petit, Tobias Schalken, Stefan J.H Van Dinther & Thierry Van Hasselt.
Couverture de Stefan J.H. Van Dinther.

Tanibis présente le fruit d'années de recherches MATHÉMATIQUES ! Des résultats inouis ! L'affaire V2 CLASSÉE ! Le Théorème de Fermat DÉMONTRÉ ! Et bien d'autres révélations dans Rhinocéros contre éléphant n°π !

Aph’art fanzine lors du festival d’Angoulême 2003, la revue Rhinocéros contre éléphant revient en force avec ce quatrième opus. Une vingtaine d’auteurs, 120 pages, et un dénominateur commun : les mathématiques. Bande dessinée, mais aussi écriture, photographie et graphisme sont au rendez-vous.

Les participants sont de toutes origines : Thierry Van Hasselt est activiste au FRMK, Lucas Méthé à Terre Noire, Stefan Van Dinther et Tobias Schalken aux laboratoires Eiland. D’autres s’investissent sur des terres étrangères à la bande dessinée : Madani El Hariri est biomécanicien, Jean-Luc Coudray novelliste et Arnaud Lesage photographe (lauréat du prix européen de la photographie 2005). Enfin, les habitués des éditions Tanibis ont également répondu présent, avec entre autres Ivan Brun, Hervé Carrier et Sylvie Fontaine. Un florilège d’auteurs se prêtant au jeu de la contrainte, l’homogénéité de ce recueil n’est pas plastique mais thématique : tous assimilent les mathématiques à leur création. Ils s’engagent dans des directions des plus diverses : Philippe Grammaticopoulos explore un imaginaire lunaire peuplé de symboles mathématiques quand d’autres présentent leurs expérimentations séquentielles (Thierry Van Hasselt, Arnaud Lesage). Ailleurs, les professeurs Carrier et Ibn Al Rabin décortiquent avec légèreté deux énigmes de l’histoire des maths. D’autres mettent en lumière l’omniprésence de mécanismes mathématiques dans notre quotidien : la cellule familliale (Ivan Brun, Valérie Dupin), le corps (Sylvie Fontaine) ou les rapports humains (Laure Del Pino) sont tour à tour disséqués. D’Ibn Al Rabin (mathématicien suisse) à Reymond Bravo (mathophobe philippin), tous démontrent que les mathématiques ne se limitent pas à de froids calculs.

Rhinocéros contre éléphant n°pi, illustration