auteurs

Ivan Brun

ivan-brun, biographie

Né en 1971, Ivan Brun vit et travaille à Lyon.

Il étudie à l’école nationale des Beaux-Arts de Lyon entre 1989 et 1994. En 1991, il intègre le collectif Organic Comix, groupe dont l’activité principale est la réalisation de comic-strips géants au cours de diverses manifestations culturelles. Cette pratique hors-norme l’amène à développer entre 1993 et 2000 un travail de peinture conséquent. Tirant vers le photoréalisme, ses tableaux s’inscrivent dans la continuité de la Figuration Critique des années 70, appliquée aux thèmes sociaux et politiques de la récession de la première moitié des années 90.

Opérant par la force des choses hors des circuits de l’art contemporain, Ivan Brun décide de mettre un terme à cette approche de la peinture, confronté au déni des galeries et des institutions. Ses expositions actuelles relèvent davantage de la performance, les peintures étant réalisées en un temps limité sur des matériaux de récupération.

Entre 1994 et 2000, Brun joue et chante au sein du groupe punk-hardcore Coche Bomba, de nombreux concerts furent donnés dans les squatts et lieux autonomes de l’Andalousie jusqu’aux confins de l’ex R.D.A. Les textes des chansons sont chantés tour à tour en Français, Anglais et Espagnol. Parallèlement, il publie dans divers fanzines des planches de bandes dessinées. Il s'autoédite en 1996 dans Lieux communs, un recueil de séquences délivrant une approche sociologique sur l’urbanisme et la population des banlieues. En 2004, sort l’album Otaku, fiction spéculative réalisée en collaboration avec le scénariste Lionel Tran, puis Tanibis édite le recueil d'histoires courtes Lowlife. À partir de 2005, des récits muets d'Ivan Brun sont publiés dans le mensuel L'Écho des Savanes, puis repris en 2008 et 2010 dans les albums No Comment et War Songs.

ivan-brun, biographie